Consultations sur rendez-vous : 01.39.60.20.44
Du lundi au vendredi de 9h00 à 19h00
Saint-Leu la Forêt, 95 - Val d'Oise (Voir carte)

Ostéopathie et Femmes enceintes

Ostéopathie et suivi de grossesse :

9mois.2

Vous êtes enceinte : la grossesse est une véritable métamorphose de votre corps qui doit en permanence s’adapter. Votre corps bouge, change, votre bassin bascule, votre colonne lombaire se cambre, la laxité ligamentaire augmente du fait du bouleversement hormonal …

Tous ces chamboulements peuvent apporter leurs lots de troubles fonctionnels : nausées, vomissements, remontés acides, difficultés digestives, douleurs vertébrales, coccygiennes, sciatiques, infections urinaires, troubles de la circulation, œdèmes….

Par un suivi régulier tout au long de la grossesse, l’ostéopathe peut prendre en charge et améliorer ces désagréments, et apporter à la future maman un bien être certain et 9 mois d’harmonie.

Ceci ne dispense en aucun cas d’un suivi obstétrical conventionnel.

Ostéopathie et préparation à l’accouchement :

9mois

Un bon état du bassin de la maman est nécessaire au bon déroulement de l’accouchement. Il ne faut pas oublier que pour donner naissance à l’enfant, les os du bassin doivent s’écarter, les ligaments doivent se distendre, les muscles du périnée doivent se dilater afin de permettre le passage de la tête du bébé.

Toute séquelle de traumatisme du bassin (fracture, accident de voiture, lombalgie, sciatique…) est susceptible de perturber le bon déroulement de l’accouchement.

L’ostéopathe peut, par des techniques tissulaires douces et sans danger pour la maman et le fœtus, s’assurer de la bonne mobilité du bassin et libérer toutes les structures en cas de blocage.

Ostéopathie après l’accouchement :

Après un accouchement, il est nécessaire de faire un bilan ostéopathique pour vérifier, corriger et harmoniser toutes les structures du bassin et alentours qui ont été très sollicitées.
L’ostéopathe va s’assurer de la bonne place de chaque élément et de leur mobilité les uns par rapport aux autres.

Ce bilan ne devrait se faire que 2 mois après l’accouchement, le temps que la maman se remette et que le sacrum retrouve sa position initiale. De plus, il est conseillé de faire ce bilan avant toute rééducation périnéale, celle-ci étant plus efficace sur une structure libre.